Interventions jeunesse

      

Juste pour Elles (10 à 17 ans)
Parce qu’on veut rappeler à nos enfants que le corps est porteur de désirs, de valeurs et de rêves…

Juste pour Elles est un programme de sensibilisation, d’éducation et d’intervention, dédié à toute jeune fille âgée de dix à dix-sept ans. Mis sur pied par la Maison d’Haïti – depuis plus de cinq ans –, ce programme vise à la prévention de l’exploitation sexuelle, de l’hyper sexualisation. Il encourage une sexualité saine et responsable, tout en préconisant des relations égalitaires et non-violentes. 

Pensé dans un cadre socio-culturel – parce qu’on veut rappeler à nos enfants que le corps est porteur de désirs, de valeurs et de rêves –, Juste pour Elles favorise les discussions de groupe, la création artistique. Toutes les semaines, les jeunes seront amenées à s’exprimer autour de diverses thématiques dont l’identité, l’acceptation de soi, l’inclusion, le respect de la diversité… Aussi, elles se découvriront à travers le théâtre, le chant, la danse, l’écriture, l’art visuel, les arts plastiques…

Plus qu’un programme, Juste pour Elles est ce carrefour où l'empowerment et la créativité sont au rendez-vous !

Projet Gars (10 à 17 ans)
Projet Gars est un programme de sensibilisation, d’éducation et d’intervention, offert, depuis un an par la Maison d’Haïti, aux jeunes garçons de 10 à 17 ans. Le but : les guider à travers leur adolescence, en confrontant les problématiques issues de la masculinité toxique et l'intimidation. Aussi, encourage-t-on les relations saines, tout en remettant en cause les constructions sociales qui définissent l'identité masculine.

Pensé dans un cadre socio-culturel – parce qu’on veut rappeler à nos garçons que le corps est porteur de désirs, de valeurs et de rêves – Projet Garsfavorise les discussions de groupe, la création artistique. Toutes les semaines, ils seront amenés à s’exprimer autour de diverses thématiques dont l’identité, l’acceptation de soi, l’inclusion, le respect de la diversité… Aussi, ils se découvriront à travers les arts plastiques, le théâtre, la musique, la danse, l’écriture, l’art visuel…

Plus qu’un programme, Projet Gars est ce carrefour où l’empowerment et la créativité sont au rendez-vous !

De la rue à la Maison d’Haïti (12-25 ans)
Ce programme qui existe depuis plus de dix ans dans le quartier poursuit un double objectif : faciliter l’insertion sociale des jeunes décrocheurs et lesamener à s'impliquer dans leur communauté.
A deux volets, De la rue à la Maison d’Haïti arpente le quartier pour intervenir auprès des jeunes en leur offrant écoute et entraide. Le programme lutte ainsi contre la délinquance juvénile, le phénomène desgangs de rues et le désœuvrement. Aussi, toutes les semaines, sur desterrains de jeu, filles et garçons se réunissent pour pratiquer le soccer libre. 
De la rue à la Maison d’Haïti est ce programme où les jeunes, ensemble,redessinent leur avenir !

Le Goût 2 vivre (9-25 ans)
Le Goût 2 Vivre est un programme d'accompagnement, de renforcement et de développement personnel offert aux jeunes de 12 à 25 ans.
Favorisant l'insertion sociale et leur réussite globale, le programmeoffre aux jeunes l'opportunité d'élargir leurs horizons et de développer leur plein potentiel par le biais de formations diverses
et d'activités culturelles, artistiques et sociales, signifiantes etpositives (école multimédia, activités artistiques, théâtre, musique, danse, écriture, performance, conférences, rencontre avec spécialistes, accès à des psychoéducateurs, ateliers de réflexion, employabilité, stages et ateliers).
L’objectif est de leur offrir un accompagnement structuré dans leur cheminement personnel et de découvrir et/ou constater les changements opérés en eux pendant les 5 prochaines années

Patrouilleurs de rue (18-25 ans)
Ce programme existe depuis plus de dix ans dans le quartier et poursuit un double objectif : faciliter l’insertion sociale de jeunes dérocheurs par leur engagement en tant que patrouilleurs et les amener à s'impliquer dans leur communauté en arpentant le quartier pour assurer la sécurité des jeunes en leur offrant écoute et entraide. Il lutte contre la délinquance juvénile, le phénomène des gangs de rues et le désœuvrement des jeunes du quartier. Il les invite à regarder vers le futur et à se préparer à être de bons citoyens.

«Mon expérience en tant que patrouilleur à la Maison d’Haïti a renforcé ma confiance en moi, ce qui m’a permis d’approcher plus facilement les gens du quartier pour les assister et les aider comme si c’était des amis proches ou des gens d’une même famille. »